Pays partenaires > Les pays partenaires, leurs projets et leurs ateliers

Les pays partenaires, leurs projets et leurs ateliers

Le projet LEADER+ a rassemblé des partenaires de quatre pays de l'Union Européenne - la Finlande, la France, l'Irlande et l'Ecosse - qui ont participé aux ateliers de formation, une partie importante du projet. Chaque pays partenaire accueillait un atelier. Le thème de chaque atelier reflétait un domaine d'expertise du pays d'accueil, les membres des autres pays partenaires assistant et apportant leurs contributions aux ateliers.

Grâce aux ateliers, les participants ont pu rencontrer des membres du projet venant d'autres pays, constater les résultats des travaux en cours, et discuter sur les idées et les résultats. Un point essentiel, les ateliers offraient aussi diverses possibilités, par des contacts directs, de renforcer les réseaux d'amis et de conseillers ayant un lien avec les zones tourbeuses au sein de l'UE.

Diversités internationales

Le mode de contact du public avec les zones tourbeuses et l'importance de ce contact varient considérablement d'un pays à l'autre parmi les quatre pays partenaires du projet.

En Irlande, par exemple, si les zones tourbeuses ont fourni du combustible et créé des emplois, elles ont aussi été sources de difficultés pour l'agriculture et les communications. De nos jours, avec l'émergence des zones tourbeuses 'de coupe' survenant après des années de récolte de tourbe industrielle, on reconnaît les avantages qu'elles présentent pour les loisirs et l'environnement.

En Finlande, par contre, les zones tourbeuses ont longtemps été lieu réservé aux loisirs, pour la chasse et la récolte des baies sauvages. La culture finlandaise est très portée sur la vie en plein air, et il y a là un potentiel pour poursuivre le développement du tourisme lié au zones tourbeuses.

Les contrastes entre ces pays illustrent le constat suivant :
La façon dont vous accueillez le public en zones tourbeuses dépendra des associations et perceptions culturelles de ces zones par le publics.